Mode

 Qu’est-ce que la mode si ce n’est un moyen de s’habiller, de s’exprimer, de se sentir mieux, d’être en harmonie et en adéquation avec ce que l’on a à vivre ? Mon métier, tel que je le vois, tel que je le vis est simple et compliqué.

Le simple est dans la relation à l’autre, voir ce qui peut lui convenir, en fonction de sa morphologie, son caractère, ses envies et son rôle aussi dans la vie de la cité, son statut, ses contraintes. On ne peut pas toujours s’habiller comme on le voudrait, mais néanmoins on peut se fabriquer un style bien à soi, collant à sa personnalité.

Le compliqué, c’est le choix en amont. Choisir au milieu de toutes les collections ce qui va plaire, séduire et pouvoir résoudre toutes les problématiques, toutes les situations, toutes les sortes de physiques, chaque femme étant unique.

Je fais ça avec beaucoup de passion, j’y mets toute mon énergie et tout ce que j’ai pu apprendre et que j’apprends encore de ce que les femmes désirent. J’aime ce que je fais. J’aime embellir les femmes, j’aime qu’elles se sentent mieux, plus belles, qu’elles se permettent d’être comme elles le souhaitent. Je suis récompensée quand les femmes se plaisent. C’est pour moi, le rôle du vêtement que de permettre, d’être au mieux et de s’aimer tel que l’on est. Et le mien que d’être passeur d’envies et de possibilités.

- Hélène Natier - Photo: Laurence Guez -

 

Silhouettes bleues de Lilith pour l’été

L’artiste et son modèle

Tourné dans un noir et blanc sublime, le dernier film de Fernando Trueba réussit à rendre l’indicible: l’exubérance de la nature, toujours plus forte que les guerres, la délicate fragilité du temps qui passe, et de celui, nécessaire, plus subtil encore, pour capter ces morceaux d’instantané, le caractère indispensable de l’art et l’art de la transmission. Porté par Jean Rochefort, magistral et la jeune Aïda Fock, vraie révélation, hommage à Picasso et à Maillol, mais aussi à Massimo Trueba, le frère du réalisateur,  » l’Artiste et son modère » est une invite à la plénitude.

Vitrine Lilith de Mars

Vitrine printanière chez Bleu Natier

 

Annette Görtz

La collection Annette « été » est arrivée chez Bleu Natier. Elle est superbe. Tour en dégradé de ton pierre, ciment et lichen dans des matières naturelles et des coupes allurées. Tout un thème de noir aussi, fluide, élégant déstructuré. A découvrir d’urgence et à s’approprier!

Margiela, définitivement sobre et chic.

- Photo Laurence Guez -

Sculptural

 » Mémoire ensoleillée, la sculpture est mémoire ensoleillée. »

- Miguel Angel Asturias -

La vitrine pré-printemps de Lilith

Nouvelle vitrine chez Bleu Natier