Issey Miyaké : Le vêtement objet

Premier designer japonais à défiler à Paris en 1973, Issey Miyaké fait partie de ceux que la curiosité mène par le bout du nez. Porté par le rêve de créer des vêtements aussi universels que le jean ou le tee-shirt, il développe le concept de Piece of Cloth, quête créative qui vise à utiliser un seul morceau de tissu pour créer un vêtement dont il souhaite pousser le volume au-delà de la simple reconnaissance en article vestimentaire.

Architecte du vêtement comme il aime se définir, se questionnant sur la notion d’espace entre le corps et le tissu, via des pièces seconde peau ou des volumes extrêmement larges, il crée un nouvel espace de liberté mêlant innovation et confort. Au-delà d’une mode régie par la dictature du temps, le vêtement apparait pour lui comme une forme de design plus universel, étroitement lié à nos vies.

En 1993, il lance la ligne Pleats Please, un plissé révolutionnaire qui permet de créer à la fois texture et forme architecturale. Chacune de ses créations tendant vers l’expression d’une pureté esthétique et pragmatique : pas de fioritures et des préoccupations éthiques, pas de déchets.

A 77 ans, le créateur japonais a fait de l’avenir son présent, incarnant une modernité d’avant-garde depuis plus de 45 ans.

De la mode

La mode telle qu’on la présente, telle qu’on la vit chez Bleu Natier, telle qu’elle nous apparaît est un outil d’expression, un moyen de se dire, de s’exprimer et une façon d’être au monde. Cette seconde peau entre soi et les autres est à la fois une carapace qui protège l’individu de l’extérieur et une création qui lui permet d’exprimer son intérieur, de donner à lire des signes.

Nous habillons toutes les femmes, chacune peut s’inventer un style qui lui est propre en fonction de sa vie, de son activité professionnelle, de sa créativité, de ses envies.

Sur deux espaces différents, Bleu Natier propose, avec le même état d’esprit et la même volonté de permettre à chacune d’être et de montrer ce qu’elle a envie de montrer, un ensemble de marques variées comme la palette d’un peintre, chacune pouvant y puiser selon son intuition, et selon ses critères d’âge, de morphologie, et de besoin spécifique comme par exemple un mariage qu’on soit dans le cortège ou non, un cocktail, un voyage ou tout simplement le bonheur d’être bien au quotidien.

La mode est un moyen et non une dépendance, la mode est une liberté et non une contrainte, tout est mis en œuvre chez nous pour qu’il en soit ainsi. Un prêt à porter de qualité, de belles matières, des coupes qui conviennent au corps des femmes de la taille 36 à la taille 50 et surtout une grande diversité.

A Lille, voilà deux boutiques de prêt à porter faites par des femmes pour les femmes.

La mode réinventée !

Hélène Natier

 

Vitrine été 2016 Bleu Natier  » créateurs « 

Vitrine été 2016 Bleu Natier