Modulable, géométrique et futuriste, le sac « Bao Bao » d’Issey Miyaké

 

Issey Miyake fait partie de ceux que la curiosité mène par le bout du nez. Porté par le rêve de créer une mode universelle, il est connu pour la grande prouesse de sa révolution esthétique et technique opérée dès ses premières collections, constamment à la frontière du temps, du minimalisme, voire de la science-fiction.

En créant, selon ses propres mots, « une mode qui ne soit ni japonaise ni occidentale », il est devenu progressivement un inventeur quasiment révolutionnaire.

La ligne de sacs Bao Bao se situe dans la droite ligne des recherches d’Issey Miyake et exprime toute sa philosophie.

 

Paule Ka, le renouveau

A Lille, tout le monde a connu Serge Cajfinger qui le premier avait ouvert une boutique multi-marques de mode féminine sous l’enseigne Paule Ka en 1974. Quand plus tard, il s’installe à Paris, il crée sa propre marque fortement influencée par celles qu’il admire, Jackie Kennedy, Audrey Hepburn et Grace Kelly, femmes intemporelles et élégantes par excellence. On connait le succès et l’attrait de sa vision de la mode.

Depuis 2015, Alithia Spuri-Zampetti a repris la direction de la maison et signe le nouveau look Paule Ka proposant de nouveaux volumes faits de drapés sensuels, sans doute influencée par sa collaboration avec Albert Elbaz chez Lanvin. Tout en gardant les codes «maison » : la petite robe noire, la jupe trapèze, le tailleur pantalon, Alithia a toujours en tête les femmes d’aujourd’hui, leurs désirs, leurs besoins, et elle leurs propose une garde robe urbaine, contemporaine idéale pour le jour comme pour le soir.

Quoique de plus normal que Paule Ka se retrouve à Lille, en ses terres d’origine, chez Bleu Natier, nous qui défendons l’idée d’une mode à vivre…