Blonde n°8, LA parka!

Blonde n°8 est une marque Allemande fondée en 2010 par Michel Boveleth issu d’une famille travaillant dans le textile depuis 3 générations. En pensant pratique simple et beau BLONDE N°8 propose des vêtements qui facilitent la vie et notamment la parka Aspen, en coton enduit imperméable, doublé de ouate et de fourrure amovible, elle est l’incontournable de l’hiver à venir…

Existe en kaki, camel, noir, marine et beige, du 36 au 44, prix de vente 500 euros.On la trouve chez Bleu Natier, 40 rue basse ou sur notre site e-commerce : https://shop.bleunatier.com

L’e-shop Bleu Natier, en ligne

Notre e-shop est en ligne : https://shop.bleunatier.com

Venez voir tous nos produits et vous faire plaisir en privilégiant le retrait en boutique. Il y a aussi de superbes affaires à faire dans le grenier de Bleu Natier !

A très vite !

Issey Miyaké, ici et maintenant…

Energisant, graphique, stupéfiant, artistique, Issey Miyaké toujours surprend par ses créations mais ses créations aussi nous invite à nous surprendre nous -mêmes…

C’est beau, magique, étonnant, une autre vision du vêtement qui invite au voyage, en soi et à s’ouvrir au monde, un monde qu’on ne connait pas…

Un art d’appréhender la mode, un art de vivre, un art d’être aussi…

Ici et maintenant.

 

Faliero Sarti, la poésie de la matière.

Quand Monica Sarti évoque ses sources d’inspiration, elle s’exprime ainsi :  » L’une des premières choses à laquelle je pense avant de créer une nouvelle collection, c’est la sensualité des matières que je touche et que je vais choisir. Les écharpes, c’est un peu comme la lingerie, tout jours en contact avec la peau nue. Donc je pense avant tout à des matières délicates, très agréable à porter.  »

C’est réussi !

 

Françoise Hoffmann, feutres d’art…

« Un trait unique du travail de Françoise Hoffmann, est l’incorporation de textile imprimé et d’une esthétique du graphisme dans le feutre. Elle a pour pratique, d’utiliser une fine mousseline de soie, imprimée numériquement dans un format  plus large que ce qu’elle envisage comme résultat, anticipant la compression du texte ou de l’image durant le processus de feutrage.

Il y a une dimension  spirituelle au travers cet engagement profond avec le monde physique, aux effets non quantifiables, calculables et analysables. Et c’est une force motrice du design aujourd’hui qui permet à l’artisanat de progresser encore. »

- Susan Brown -

 

Les pièces uniques de Françoise Hoffmann sont présentées chez Bleu natier  » les créateurs  » en exclusivité à Lille, 40 rue Basse.

Un mois, une toile : Angelica Ferrant.

Un mois, une toile chez Bleu Natier « classique revisité », 26bis Rue Basse, à Lille :

Toile Angelica Ferrant
Robe Paule Ka, Ensemble Antonelli, Escarpins Wietzman Stuart.

Modulable, géométrique et futuriste, le sac « Bao Bao » d’Issey Miyaké

 

Issey Miyake fait partie de ceux que la curiosité mène par le bout du nez. Porté par le rêve de créer une mode universelle, il est connu pour la grande prouesse de sa révolution esthétique et technique opérée dès ses premières collections, constamment à la frontière du temps, du minimalisme, voire de la science-fiction.

En créant, selon ses propres mots, « une mode qui ne soit ni japonaise ni occidentale », il est devenu progressivement un inventeur quasiment révolutionnaire.

La ligne de sacs Bao Bao se situe dans la droite ligne des recherches d’Issey Miyake et exprime toute sa philosophie.

 

Paule Ka, le renouveau

A Lille, tout le monde a connu Serge Cajfinger qui le premier avait ouvert une boutique multi-marques de mode féminine sous l’enseigne Paule Ka en 1974. Quand plus tard, il s’installe à Paris, il crée sa propre marque fortement influencée par celles qu’il admire, Jackie Kennedy, Audrey Hepburn et Grace Kelly, femmes intemporelles et élégantes par excellence. On connait le succès et l’attrait de sa vision de la mode.

Depuis 2015, Alithia Spuri-Zampetti a repris la direction de la maison et signe le nouveau look Paule Ka proposant de nouveaux volumes faits de drapés sensuels, sans doute influencée par sa collaboration avec Albert Elbaz chez Lanvin. Tout en gardant les codes «maison » : la petite robe noire, la jupe trapèze, le tailleur pantalon, Alithia a toujours en tête les femmes d’aujourd’hui, leurs désirs, leurs besoins, et elle leurs propose une garde robe urbaine, contemporaine idéale pour le jour comme pour le soir.

Quoique de plus normal que Paule Ka se retrouve à Lille, en ses terres d’origine, chez Bleu Natier, nous qui défendons l’idée d’une mode à vivre…

 

Tenue de cérémonie

Il semble que les choses soient très compliquées pour la maman du ou de la mariée,  il semble que c’est une véritable source d’angoisse intense que de savoir quoi mettre ce jour là : comment correspondre à ce moment particulier, comment être à la hauteur, comment l’être sans avoir l’air déguisée, comment l’être tout en étant soi, comment en même temps plaire à sa fille ou à son fils, à son mari, à la belle-famille, à soi, comment ne pas commettre d’impairs, comment passer du jeans quotidien à la robe de cérémonie, comment ne pas faire «  belle-mère « , comment être à l’aise et belle ?

Il y a en plus la peur de se faire avoir par des vendeuses qui pourraient ne pas être de bons conseils et qui pourraient profiter de cette détresse ambiante, qui n’auraient pas compris à quel point ça vous tient à cœur d’être quand même vous-mêmes tout en étant mise dans une situation particulière, la peur de déplaire, de ne pas correspondre, de faire trop ou pas assez, et puis la peur de la photo, celle qui va rester pour l’éternité, celle qui va immortaliser ce moment, celle qui ne va rien louper si tout n’est pas parfait.

Pourtant au-delà de ça, il y a la joie de partager ce moment important, stressant certes, émouvant toujours, il y a l’envie de bien faire, il y a tout ce bonheur à vivre, toutes ces émotions à traverser… Alors, pour faire de cette journée, celle de la veille et celle du lendemain un bon moment, nous sommes là chez Bleu Natier et Bleu Natier  » créateurs « , à votre écoute et à votre service.

Pour nous «  la tenue de cérémonie « n’a pas de secret, il faut d’abord qu’elle vous ressemble et puis ensuite qu’elle colle au contexte, au lieu, au climat, à l’ambiance et aux désidératas des mariés mais avant toute chose qu’on vous retrouve telle que vous êtes, avec votre personnalité, votre manière de vous mouvoir, votre corps, l’idée que vous en avez, votre désir d’être élégante et belle sur la photo finale.

N’hésitez pas à faire appel à nous pour la « tenue de cérémonie » adéquate qui va vous correspondre et vous permettre de vivre au mieux cette journée à part dans la vie d’une femme, cette journée où les enfants se marient…

HN

 

Par amour

 - Eve et Vanessa, chez Bleu Natier  » les créateurs  » -

 

On ne peut faire ce métier de la vente sans amour, l’amour de l’humain, de l’écoute, du partage ; l’amour de la femme, de la rendre belle, d’exaucer ses demandes, de résoudre ses problèmes ; l’amour de la matière qu’on remue, qu’on travaille, qu’on met en scène ; et l’amour de la beauté.

On ne peut faire ce métier de la vente sans patience, sans l’amour du travail bien fait, sans pertinence, sans humilité, on ne peut pas rester huit heures par jour à attendre sa cliente sans cet amour de la rencontre et sans cette volonté d’y arriver.

On ne peut faire ce métier de la vente sans cheminement personnel, sans se remettre en question, sans avancer, chaque vente est un don de soi et une entrée dans le monde de l’autre, chaque vente remue, implique, touche, étonne parfois aussi, chaque vente est une nouvelle relation qui s’établit.

Eve et Vanessa, chez Bleu Natier  » créateurs « , aiment leur métier et le font avec passion, elles aiment partager leurs expériences, elles aiment s’occuper de leurs clientes, elles aiment créer et surprendre. Dans la vente, c’est le bonheur de la cliente et son contentement qui est le plus beau des cadeaux et qui donne l’envie de chaque fois recommencer une nouvelle aventure, un nouvel échange, une nouvelle tenue.

On ne peut faire ce métier de la vente sans l’aimer vraiment, on ne peut vivre sans amour, on vit tous les uns avec les autres, autant faire du mieux qu’on peut !

HN