Issey Miyaké : Le vêtement objet

Premier designer japonais à défiler à Paris en 1973, Issey Miyaké fait partie de ceux que la curiosité mène par le bout du nez. Porté par le rêve de créer des vêtements aussi universels que le jean ou le tee-shirt, il développe le concept de Piece of Cloth, quête créative qui vise à utiliser un seul morceau de tissu pour créer un vêtement dont il souhaite pousser le volume au-delà de la simple reconnaissance en article vestimentaire.

Architecte du vêtement comme il aime se définir, se questionnant sur la notion d’espace entre le corps et le tissu, via des pièces seconde peau ou des volumes extrêmement larges, il crée un nouvel espace de liberté mêlant innovation et confort. Au-delà d’une mode régie par la dictature du temps, le vêtement apparait pour lui comme une forme de design plus universel, étroitement lié à nos vies.

En 1993, il lance la ligne Pleats Please, un plissé révolutionnaire qui permet de créer à la fois texture et forme architecturale. Chacune de ses créations tendant vers l’expression d’une pureté esthétique et pragmatique : pas de fioritures et des préoccupations éthiques, pas de déchets.

A 77 ans, le créateur japonais a fait de l’avenir son présent, incarnant une modernité d’avant-garde depuis plus de 45 ans.

Les commentaires sont fermés.